LE PAVILLON DU LOGEMENT SOCIAL  /  EXPO ’58

La construction est basée sur le même emploi de bois lamellé et collé que pour le pavillon de Bogota. Sept chevrons courbes reposant sur des supports placés en biais enjambent un espace de 32 x 20 mètres, la hauteur latérale étant de 6 mètres du côté courbe et de 8,7 mètres du côté le plus haut. Il faut tenir compte des fondations, qui datent d'un pavillon de 1935.

L'entrée et l'espace d'accueil se trouvent à l'arrière dans un petit volume maçonné, la sortie est à l'étage, au début de la passerelle de l'Urbanisme.

Dupuis et Bontridder consacrent une grande attention à l'articulation des façades en harmonisant activement les couleurs du lattis et des chevrons. Le lattis des façades frontales est peint alternativement en noir et en bleu clair, suivant de beaux motifs géométriques: des brisures en formes de triangles côté de l'avenue affairée de la Construction, et de simples rectangles pour le côté de l'entrée. Le lattis des façades longitudinales est peint uniformément en bleu foncé, les portiques et les larges profils des chevrons en blanc, les arêtes en noir, le petit bâtiment annexe et toutes les fenêtres en blanc. Tous les travaux de peinture sont exécutés en laque brillante. •


Crédit des photos:
1-2-3-4- Alexis, archives Jacques Dupuis.
Expo 58 / Pavillon du logement social Expo 58 / Pavillon du logement social Expo 58 / Pavillon du logement social Expo 58 / Pavillon du logement social