LA FAÇADE PALAIS 5  /  EXPO ’58

La partie centrale de la façade compte 34 mètres de large. Elle est couronnée à 43 mètres par quatre figures allégoriques. La halle elle-même est bâtie en gradins sur une largeur totale de 90 mètres et compte 36 mètres de haut en son milieu. Dupuis part de l'idée de cacher à la vue la totalité de la largeur du bâtiment, souhaitant ainsi établir une meilleure liaison visuelle avec les halles d'exposition attenantes, dont la hauteur n'est que de 15 mètres.

Les premiers dessins pour l'écran datent de fin 1956. Dupuis dessine d'autres propositions totalement différentes. Un des projets montre une façade «pendue» par des câbles, un autre encore, une façade rectangulaire avec des côtés courbes. Le triangle isocèle s'affirme le plus efficace des points de d├ępart. L'arrondissement de son sommet donne naissance à une courbe élégante qui ne déflore pas l'idée de sérieux, de tranquillité et d'ancrage. La proposition, une fois acceptée, est mise au point par Bontridder. Une structure faite d'un échafaudage tubulaire et d'étais en bois est revêtue de panneaux verticaux (émaillés bleu clair, 244 x 122 cm).

Le tout est enchâssé dans un encadrement peint en blanc de panneaux en bois collé et de plaques de cuivres. L'ensemble a la forme d'un triangle isocèle avec une base de 105 mètres et une hauteur de 59 mètres, mais le sommet est arrondi à 49 mètres de haut. La construction compte 5,5 mètres de profondeur, le cadre a une largeur de 4,5 mètres à sa base pour s'amincir jusqu'à 2 mètres à son sommet. La base de l'écran est ouverte, pour laisser place à la série de fenêtres et aux portes centrales du Palais. Indépendamment d'elle on peut voir une galerie couverte de 10,5 mètres de haut, revêtue de plaques de pierre de taille. L'idée d'un portique était imposée par le plan général des services techniques du Commissariat général. Dupuis introduit cet élément de liaison dans la composition de l'écran avec la plus grande simplicité. La totalité de la surface aveugle est semée de 90 étoiles Expo en bronze (à distance égale) avec en leur milieu une colombe en cuivre (24 x 13 mètres), flanquée d'une grande étoile Expo (10 x 10 mètres).

Le motif de la colombe est dessiné par Dupuis; Busine suit l'exécution, assurée par la firme Claudoré de Mons. L'étoile irrégulière est un agrandissement du célèbre logo de l'Expo (graphiste Lucien De Roeck).

La mise en scène abstraite de cet écran vaste a l'impact attendu. La lumière indirecte blanc bleuté des néons, qui accentue le caractère stylisé, est du plus bel effet la nuit. •


Crédit des photos:
1-3- Alexis, archives Jacques Dupuis;
2- Sergysels, archives Jacques Dupuis.
Expo 58 / Palais 5 Expo 58 / Palais 5 Expo 58 / Palais 5