LA MAISON VAN DER VAEREN [1959›1961]  MAISON CLASSÉE

Bâtie sur une colline de la campagne vallonnée des alentours de Louvain, elle s'étend sur un terrain très vaste et profite du côté sud d'une vue imprenable sur les vignes de la ville universitaire. Le plan présente un dessin aux lignes irrégulières suivant un profil convexe, dans un désir de capter autant que possible la lumière du sud. Si l'on examine le dessin du plan, on observe cinq bandes parallèles qui se juxtaposent telles une séquence de coulisses théâtrales conduisant de l'entrée du terrain jusqu'au grand jardin et à l'immense paysage qui s'étend au-delà de celui-ci. La logique de l'implantation générale de la maison dépend de la topographie du terrain légèrement ondulé et dominant une vallée couverte de champs et de bois.

Lorsque l’on pénètre dans la maison, on se retrouve dans un grand hall multiforme et irrégulier. L'atmosphère est sombre à cause du rouge foncé du mur qui sépare le hall du salon. Le couloir donnant accès aux chambres et se terminant par le garage est situé à gauche, tandis que le vestiaire et, dans son prolongement, le bloc de pièces destinées à la domestique et la cuisine se trouvent à droite.

Au centre, une double porte donne accès au salon. À côté de celle-ci, une longue vitrine composée d'étagères destinées à accueillir des objets de collection constitue un filtre visuel entre l'atrium et le salon. L'atrium tout entier est une mise en scène de fenêtres, de panneaux vitrés colorés, de vitrines, de reflets, de miroirs, de peintures sombres et brillantes. Les murs aux lignes brisées et visuellement indéterminées sont soulignés par la paroi circulaire du coin à feu se trouvant à l'arrière.

La bande successive comprend les pièces de séjour et les chambres à coucher. Le salon occupe la partie centrale et représente la plus grande pièce de la maison. Mais en réalité, le centre de la composition est le coin du feu situé dans le cylindre en briques. Cet espace est encaissé de 50 cm par rapport au reste de la pièce, la cheminée est suspendue au plafond ce qui permet de s'asseoir tout autour en continuant de se voir et de profiter de la vue sur le paysage de campagne qui se découpe, majestueux, à travers les fenêtres. •


Crédit des photos:
1-2-3-4-5-6-7- Alexis, archives Jacques Dupuis;
8- Archives Jacques Dupuis.